Nous sommes des truands, c'est vrai !



Le bon la brute et le truand

Après 15 ans de métier, j’ai fais le point sur toutes les raisons logique et intelligente pour lesquelles il faut absolument contourner les agences immobilières.

Si vous êtes un vendeur particulier et vous avez décidé de passer par le bon coin pour vendre, voici l'histoire de Jonathan, "négociateur débutant", qui va devenir un véritable truand en moins de six mois.

J’écris cet article avec une envie folle de vous aider à contourner justement toutes les agences immobilières et dire toute la vérité rien que la vérité sur notre métier et pourquoi vous avez raison de passer par "le bon coin" !!

Attention cet article n’est pas à mettre entre toutes les mains, âmes sensible s'abstenir !

Alors la, vous avez raisons ! Toutes les agences immobilières sont des truands !! Je ne vous le fais pas dire, on est tous des voleurs y compris moi !! LOL !!

Tous les négociateurs dans ce métier sont des truands !! Tous un par un !!

Vous avez raison de penser ça !

Quand on pense qu’un négociateur en immobilier va mettre à peu près 2 ans avant de

 

commencer à pouvoir vivre de son métier, vous imaginez bien qu’il a la rage et qu'il voudra se venger.

Ah oui, parcequ’il faut le savoir, être négociateur en immobilier c’est pas facile.

Ah oui, il faut l’apprendre ce métier !

Pendant ces deux ans, Jonathan, va prendre le temps d’apprendre toutes les techniques pour vous truander, vous arnaquer et vous voler, vous les particuliers vendeurs !!

C’est vrai que dans la théorie, tout le monde peut se lancer dans ce métier, mais pas tout le monde réussi, c’est une certitude.

Mais attention, les techniques pour vous arnaquer, on ne les enseigne pas tout de suite, non non non, il faut vérifier que le négociateur a les aptitudes pour tricher.

Je sais de quoi je parle, je suis formateur dans l’immobilier depuis 15 ans et j’en ai formé des truands !!

Je vais vous raconter l’histoire d'un négociateur débutant que j’ai réussi à transformer en véritable truand de l’immobilier.

Au début, je leur donne une bonne vingtaine d’heures de formation basique sur le juridique.

Ben oui, il faut en avoir des arguments pour répondre à toutes vos questions compliqué lorsqu’on vous démarche et surtout pour surmonter tous les cas de figures ! On ne vend pas que des parkings !!

Je leur parle de déontologie, de la loi Hoguet, de la loi ALUR, des différents articles de loi qu’ils doivent absolument connaître pour éviter qu’ils aillent en prison et surtout, de tous les articles de loi qui sont fait pour vous protéger, "vous les vendeurs" et bien sur les acquéreurs, les consommateur.

Après 20 heures de formation à des jeunes ou des moins jeunes, je vous assure qu’il faut être motivé pour continuer.

Cette étape passée, on va commencer à vous contacter, mais pas avant d’avoir fait une formation sur la prospection téléphonique.

Pour apprendre à prospecter il faut à peu prés 40 heures de formations et deux ans d'experience minimum pour maîtriser le sujet.

Je suis un bon dans ce domaine, promis, je connais toutes vos objections et je leur enseigne toutes mes méthodes pour les surmonter !!

Mais il faut avoir du courage pour vous appeler, vous les "vendeurs particuliers" !!

Je me rappel du visage de Jonathan, un petit jeune de 21 ans, qui numérote le numéro M. DEMOINE.

Il a, à peine bonjour, je me présente Jonathan négocia … que Mr DEMOINE lui dit avec une agressivité que j’ai connu uniquement sur un ring de boxe lors de mon premier combat il y a 20 ans :

M. DEMOINE lui dit, ah merde ! Vous nous faites chiers !! J’ai marqué agences s’abstenir !! Vous ne savez pas lire ?Quel con !! Appelez moi encore une fois et j’appel la police !!

Le visage de Jonathan s’est décomposé !! Il devient blanc, choqué !!

Moi, j’ai rigolé !! Pourquoi ? Car j’ai l’habitude, c’est tout. Lui non !!

Alors je l’ai poussé à rappeler le prochain, car il n’était pas prêt à recontacter M DEMOINE, moi je l’aurai fait.

Donc après cet appel , j’ai du quand même le ramasser à la petite cuillère, ce petit.

Je lui ai dit, tout va bien se passer, c’est le métier qui rentre.

Mais lui, avec son regard triste me posa une seule question : Pourquoi il est méchant avec moi, j’ai dit bonjour, je suis poli, j’ai rien fait de mal ?!

Tu as raison bien sur, je lui ai dit, mais lui M. DEMOINE ne sait pas encore ce qu’il vient de faire on va se venger t'inquiète pas !!

J’enchaîne avec Jonathan et Sandrine, deux négociateurs débutant et je les emmène sur le terrain pour faire du porte à porte.

Le terrain ça change tout, car on ne nous raccroche pas au nez si facilement !! lol

Mais par contre, on doit marcher pendant quatre heures sans avoir gagné un seul euro !!

Entre la prospection téléphonique et la prospection terrain qui nous prend à peu près quatre à six heures par jours pendant un mois pour obtenir deux ou trois rendez-vous et deux ou trois mandats, en se battant avec eux même pour ne jamais baisser les bras, ils commencent à mettre en ligne les biens qu’ils ont sous mandat !

Ben oui, on passe à l’étape suivante, celle de chercher des clients pour les deux ou trois vendeurs qui ont accepté à travailler avec ces deux voleurs de négociateurs !!

Un petit rappel important, Jonathan , n'est pas salarié et il gagnera sa vie uniquement s’il réussi à vendre votre bien !!

Il a du choisir dans une période de crise entre : Le chômage ou j'essaye d'être à mon compte.

Il a mis 6 000 000 "d'instants" à se décider et il s'est lancé

Il va devoir se battre pour arnaquer un acheteur !! Mais il va y arriver, on à des techniques pour ça !

Nous commençons donc notre deuxième mois de sa vie vie de négociateur, toujours pas de vente en cours, mais le directeur d’agence et le négociateur vont investir de l’argent, du temps et de l'énergie pour générer des prospects acquéreurs.

Oui car la vraie pub, ça coûte cher, les annonces, les photos, la retouche, le temps à mettre en ligne, payer les supports de pub. une annonce nous coûte par mois, entre 30 et 100€ par mois selon les supports qu'on vende ou non !

Mais pour savoir faire tout ça, il a fallu une bonne dizaine d’heures de formation pour apprendre à maîtriser tous les outils informatique.

Je rigole quand je vois la tête de Jonathan avec des cernes sous les yeux car il dort peu en ce moment.

Le stress, est inévitable dans notre métier, entre le temps d’apprendre de comprendre et de réaliser il se passe du temps et ce temps nous coûte de l’argent.

Ce négociateur futur truand, bosse comme un fou pour quelques vendeurs qui sont en train, en ce moment même d’essayer à vendre le bien en même temps qu’eux sur le bon coin, car ils pensent en être capable.

Jonathan aurait bien voulu l’exclusivité mais les vendeurs sont tellement sur de pouvoir se débrouiller seul, car c’est facile de mettre une photo gratuitement sur le bon coin.

C'e n'est pas parcque vous avez réussi à vendre sur "le bon coin" que vous avez bien vendu !! Non. On à juste vendu un bien, ce n'est pas la même chose !

Pendant un mois entier, il fait des visites à des acquéreurs qui appellent du matin au soir sur leur téléphone portable à n'importe quelle heure.

Jonathan, lui est jeune, mais il ne sort plus avec ses potes parcequ’il ne veut pas dépenser ses derniers sous qui vont l’aider à payer son loyer.

Mais en aucun cas, il se plaint, il a choisi un métier de truand, mais il n'a pas encore compris à quel moment il le devient réellement !!

C’est la question qu’il m’a posé la fin du deuxième mois.

Jonathan me pose la question suivante: Daniel, j’ai fais 23 visites, en un mois sur appartement rue des entrepreneurs, une rue qui m’inspire, je n'ai pas reçu une seule offre aujourd’hui.

Enfin une offre à 20 000 € en dessous du prix, je dois faire quoi ? Le vendeur va me tuer !!

Je lui ai donné quelques techniques pour lui faciliter la négociation, car il n’a pas encore eu le temps de se former à la négociation !! Ben oui, il faut bosser !!

Au final, le vendeur à refusé l’offre de Jonathan !! Car il lui à dit, je vais attendre encore un peu !!

Jonathan, à baisser les bras, il à décidé, de lâcher le métier. J’ai tout fait pour qu’il reste, mais c’était trop dur pour lui, ce stress psychologique.

Mais je n’ai pas lâché l’affaire et j’ai dit à Jonathan, reste encore deux semaines, si on arrive pas à le vendre, arrête.

On est reparti négocier l’offre avec les acquéreurs qui on réussi à faire un effort pour ajouter 10000€ .

On à recontacté le vendeur pour une dernière négociation.

C’était dur !! Je voulais absolument que Jonathan vende par lui même, surtout sa première, pour qu’il apprenne de lui même ou est l’arnaque ?

Le vendeur, après une bonne dizaine de discussion, de mail, de SMS, d’échange il nous donna son accord !!

Mais nous n’avions pas encore fini le boulot !!

Le dossier vendeur n’était pas complet !! Ce négociateur à du passer encore deux semaines à collecter des pièces que le syndic n’avait plus !!

Le notaire de l’acquéreur ne répondez pas au téléphone !! Bref pas facile !!

Heureusement que Jonathan à bien validé les capacités de financement de son client grâce à notre courtier !! L’argent est la, le vendeur n’a plus qu’a venir au rendez-vous de signature !!

Bon la date de signature est fixée, on croise les doigts et on attend !!

Nous sommes trois mois après la prise du mandat avec le vendeur M. JAQUIN.

Au final, chez le notaire le jour de la signature tout le monde est la, nous sommes neuf lors de ce rendez-vous.

Pendant trois heures le notaire vérifie et lit tous les documents, Jonathan est heureux, mais je lui dit de se calmer car c’est pas fini.

Il me dit, c’est maintenant qu’on les arnaques ?? Je lui répondis, non pas encore attend !!!

Le notaire arrive au passage dans le compromis, dans lequel on va parler de la commission d’agence !

Tout le monde ou presque était au courant du montant de la commission à payer à l’agence, mais personne n’est vraiment prêt à entendre un montant aussi énorme !! 10 000€ sur un bien à 320 000€

Personne n’a rien dit mais tout le monde à regarder d’un air méprisant Jonathan, au moment ou le notaire prononça la Phrase : Nous sommes d’accords qu’une commission d’agence à été négociée à hauteur de 10 000€.

Personne ne bronche, mais Jonathan, pendant une seconde, a frôler l'infarctus à 21 ans !

Quatre heure plus tard on invite tout le monde à boire un verre.

Tout le monde est heureux.